Pôle DFN : Mission d’appui au Master de nutrition et santé des populations au Bénin

Madame Bryna Shatenstein, professeure agrégée au Département de nutrition de l’Université de Montréal et chercheuse en nutrition clinique et épidémiologique à l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal, a dispensé aux 10 étudiants inscrits le cours « Mesure de la consommation alimentaire». Sa mission d’une dizaine de jours en mars 2011 lui a permis, après avoir installé le logiciel Alimenthèque sur les 10 ordinateurs du laboratoire informatique de l’IRSP, de présenter les aspects théoriques de la saisie et de l’analyse de données nutritionnelles. À travers ce cours, les étudiants ont été exposés à l’analyse de la valeur nutritive de différents plats, les rendant plus familiers avec la composition des aliments.

Pôle DFN : Journée nutrition « grand public » à Ouagadougou en mars 2011

Une foule, de plus de 500 Burkinabés, a participé à cette journée « grand public » sur la nutrition et la santé, dans le cadre des Journées d’endocrinologie, diabète et nutrition de Ouagadougou.

affiche_depistage

Dépistage du diabète, de l’hypertension, de l’hyperglycémie et de l’obésité

Les premiers jours de mars, se sont tenus à Ouagadougou les Journées d’endocrinologie, de diabétologie et de nutrition. Outre les conférences scientifiques sur la nutrition (avec contributions du projet), une journée « grand public » axée sur le dépistage de l’obésité, de l’hypertension et du diabète et sur des conseils d’alimentation santé a été organisée.

Le mercredi 2 mars 2011 dès 8h on pouvait déjà voir plus de 100 personnes attendre, aux portes de l’Hôtel Azalaï Indépendance, afin d’être les premiers à bénéficier de l’approche intégrée de dépistage de l’hypertension, de l’hyperglycémie et de l’obésité du projet DFN, en collaboration avec l’équipe de la Direction de la Nutrition (DN) du Burkina Faso composée du Dr Mariam Sakandé Sanou et de Mme Bertine Ouaro commises au nom de la DN du Dr Dieudonné OUEDRAOGO et du Pr Joseph Drabo, endocrinologue, de l’hôpital et de l’Unité d’enseignement et de recherche en sciences de la santé (médecine et spécialités) et le Pr. Jean Noël PODA, Directeur Adjoint de l’Institut de Recherche en Sciences de la Santé (IRSS).

Suite à la prise de leur poids et de leur taille, de leur tension artérielle et de leur glycémie, les participants ont tous reçu un nomogramme servant au calcul (et à l’évaluation) de leur Indice de Masse Corporelle (IMC), ainsi qu’une fiche de 10 conseils nutritionnels généraux pour la prévention des maladies chroniques.

Au cours de la journée, le nombre 50 de participants au dépistage n’a fait qu’augmenter pour atteindre plus de 500 personnes; la majorité des personnes, même après avoir attendu dans certains cas plus de deux heures, sont restées pour une séance de questions-réponses sur la nutrition, preuve de l’intérêt soutenu et grandissant des participants tout au long des activités de cet événement.

Pour répondre aux questions des participants, il y avait des membres de l’équipe TRANSNUT (Montréal) , dont le Pr. Hélène Delisle et Dr. Augustin Zéba (candidat au PhD.) , de la Direction de la nutrition du Burkina Faso et de l’équipe médicale du service de médecine interne de l’Hôpital Yalgado Ouedraogo.

La rencontre s’est prolongée jusque vers les 15 heures, bien au-delà de l’horaire prévu, ce qui témoigne de la préoccupation des burkinabé vis-à-vis de leur santé et plaide pour davantage d’actions d’information et de sensibilisation « grand public » sur cette thématique.

Pôle DFN : Mission d’appui à la nouvelle licence professionnelle de nutrition au Bénin

Trois nutritionnistes du Département de nutrition de l’Université de Montréal se sont rendues au Bénin en février 2011 pour prêter main forte à la mise en œuvre du nouveau programme universitaire de licence professionnelle de nutrition à l’École de nutrition de la Faculté des sciences de la santé de l’Université d’Abomey-Calavi.

Manon Bureau (cuisine des collectivités et de gestion), France Nolin (nutritionniste clinicienne) et Christina Blais (sciences des aliments) ont profité de leur mission d’une dizaine de jours à Cotonou pour partager l’expertise du Département de nutrition de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal, qu’il s’agisse des cours, des travaux pratiques ou des stages. Pendant leur séjour, elles ont beaucoup travaillé avec l’équipe locale de formation – dont Mme Céline Amoussou-Lokosso, technologue alimentaire du Bénin.

Formation des formateurs

L’appui technique du projet DFN aux programmes de formation en nutrition réside dans la formation des formateurs. S’agissant de la licence, plusieurs ateliers pour les formateurs se sont ainsi tenus, dont un à Montréal en septembre 2010 sur l’évaluation de la consommation alimentaire au moyen d’un logiciel adapté. Le dernière atelier pédagogique organisé à l’intention des enseignants de la licence (et de l’équipe décanale), en décembre 2010 à Cotonou, a eu un réel succès, grâce à l’implication d’une spécialiste de pédagogie du CEFES de l’UdeM, Mme Claire Bélanger. La formation des formateurs assure la pérennité de la licence comme en témoigne le parcours des deux médecins (une pédiatre et un interniste) formés durant une année à l’Université de Montréal et qui travaillent actuellement à la mise sur pied des unités de nutrition clinique en milieu hospitalier, avec l’appui ponctuel mais précieux de professeurs et membres professionnels du Département de nutrition de l’UdeM pour structurer les cours, TP et stages, de même que pour les services nutritionnels aux patients.

Pôle DFN : Le double défi d’une pionnière de la nutrition

La publication UniMonde, bulletin bi-annuel de l’Association des universités et collèges du Canada (AUCC) qui vise à accroître la visibilité de la contribution des universités au développement, consacre, dans sa dernière livraison, un article au Pôle sur le double fardeau nutritionnel.

Le texte, qui qualifie la co-directrice du projet (Dr Victoire Agueh) de «pionnière de la nutrition», peut être consulté ici.

Pôle DFN : Cours intensif : Gérer la malnutrition aiguë dans une approche communautaire intégrée

Le cours intensif « Gérer la malnutrition aiguë sévère dans une approche intégrée » sera dispensé à l’Institut régional de santé publique (IRSP), à Ouidah au Bénin, du 14 au 20 février 2011.

La situation nutritionnelle des enfants de moins de 5 ans et des femmes en âge de procréer demeure préoccupante en Afrique et plus spécifiquement au Bénin. La prévalence de la malnutrition aiguë chez les enfants de moins de 5 ans est de 10% en milieu rural au Bénin et de 8% en milieu urbain. Dans cette situation épidémiologique, les professionnels de la santé et de la nutrition sont souvent peu outillés pour poser un diagnostic nutritionnel individuel ou communautaire. En outre ils ne bénéficient pas toujours dans leur formation des outils nécessaires pour prendre en charge convenablement ces cas de malnutrition conformément au protocole national.

Cette formation s’adresse à des médecins, agronomes, nutritionnistes et autres professionnels de la santé ou de l’alimentation détenant un diplôme universitaire (ou l’équivalent d’après l’étude du dossier). La priorité sera accordée aux candidats susceptibles de mettre en pratique les nouvelles connaissances ou compétences dans leur activité professionnelle actuelle.

Pour de plus amples informations :