Origine précoce des MCLN

Maladies chroniques liées à la nutrition : une origine précoce

estimation_prevalence_diabete_afrique_IDF

Estimations de la prévalence* (%) du diabète (20-79 ans) en 2011, région Afrique (International Diabetes Federation (IDF))

Tout indique que les cas de diabète et de maladies cardiovasculaires, déjà à un niveau préoccupant, pourraient croître à un rythme soutenu au cours des prochaines décennies. Ces maladies sont notamment entretenues par lʼobésité et ses anomalies métaboliques associées, facteurs de risque majeurs en ce début de XXIème siècle. Les caractéristiques de cette double épidémie sont largement discutées dans d’autres rubriques : son ampleur, sa rapide croissance, le jeune âge des adultes touchés, son ancrage dans la pauvreté et ses conséquences humaines et économiques dévastatrices.

Dix enjeux du diabète et des maladies cardiovasculaires

    1. Quatre décès cardiovasculaires sur cinq surviennent dans les pays en développement.
    2. Dans les pays en développement, un décès cardiovasculaire sur deux survient avant l’âge de 65 ans contre un sur dix dans les pays développés.
    3. Dans le monde, un diabétique sur deux est âgé de moins de 65 ans et 90% des diabétiques sont de type 2.
    4. Le diabète est l’une des premières causes de cécité et d’insuffisance rénale terminale de l’adulte.
    5. Cinq facteurs de risque majeurs expliquent à eux seuls 80% des accidents coronariens et vasculaires cérébraux: tabagisme, dyslipidémies athérogènes, hypertension artérielle, diabète et obésité.
    6. À l’exception du tabagisme, les quatre autres facteurs de risque cardiovasculaire majeurs sont sous l’influence nutritionnelle.
    7. L’obésité abdominale, forme toxique de l’obésité, est un état dysmétabolique complexe marqué par une inflammation sub-clinique et une insulinorésistance à l’origine d’un profond dérèglement du métabolisme des lipides, glucides, de la pression artérielle, de l’endothélium vasculaire et de l’homéostasie énergétique.
    8. L’insulinorésistance est l’anomalie physiopathologique initiale du diabète de type 2 et l’obésité est la condition d’insulinorésistance la plus répandue. L’obésité représente donc la cause majeure de l’explosion du diabète de type 2 dans le monde.
    9. Le couple obésité-diabète ou « diabésité », l’hypertension artérielle et les dyslipidémies sont les anomalies métaboliques fréquemment associées, reposant sur des mécanismes physiopathologiques communs : d’où le terme de facteurs cardiométaboliques habituellement utilisé pour les désigner.
    10. Le diabète et les maladies cardiovasculaires sont deux enjeux indissociables, le diabète de type 2 par ses anomalies associées étant en passe de devenir le premier pourvoyeur d’accidents vasculaires cardiaques et cérébraux.

Consultez notre dossier thématique complet sur l’origine précoce de l’épidémie de diabète et de maladies cardiovasculaires