Perspectives d’emploi

Science appliquée au carrefour de différentes disciplines scientifiques (biologie, médecine, psychologie, agronomie), la nutrition offre des perspectives d’emploi aussi intéressantes que variées. Bien que le secteur de la santé demeure le plus grand demandeur des ressources humaines détenant une formation universitaire en nutrition, le champ d’intervention des nutritionnistes ne cesse cependant de s’élargir à de nouveaux horizons — agriculture et industrie agro-alimentaire, développement, enseignement et recherche, communication, etc.

De manière générale, les nutritionnistes identifient et analysent les problèmes nutritionnels des communautés et des individus, et ils planifient, mettent en oeuvre, supervisent et évaluent des projets et programmes de nutrition et de services alimentaires en réponse aux problèmes identifiés. Ils peuvent également s’orienter vers une pratique de counseling en cabinet. Ces professionnels sont donc appelés à évoluer tant au sein du secteur public que du secteur privé.

Des professionnels en demande dans le contexte africain

Les formations universitaires en nutrition développées au Bénin dans la foulée du Pôle DFN visent respectivement à fournir des professionnels en nutrition humaine aptes à dispenser des services et des soins nutritionnels à des individus en milieux hospitalier et communautaire ainsi qu’à des communautés ou à des population (Licence professionnelle en nutrition et diététique), et à fournir des spécialistes de la gestion des interventions en alimentation et nutrition humaines aux secteurs de la santé, du développement, de la planification, des affaires sociales et de la famille, ainsi qu’aux organisations internationales et aux ONGs de la région ouest-africaine (Master de nutrition et santé des populations). Le nombre de programmes universitaires de formation en nutrition disponibles en français étant restreint dans les pays d’Afrique de l’Ouest, ces nutritionnistes constituent une denrée rare et précieuse pour les employeurs francophones de la sous-région.

Ainsi, les dix diplômés de la première promotion du Master de nutrition et santé des populations ont-ils non seulement tous pu trouver du travail dans le domaine de la nutrition, mais certains ont également obtenu une promotion après la formation. L’expertise qu’ils ont su développer et leur leadership, contribuent finalement à stimuler la demande des organisations pour ces nutritionnistes de haut niveau.

Parmi les organisations susceptibles d’accueillir les nutritionnistes diplômés, citons notamment :

      • Les hôpitaux et autres structures sanitaires
      • Les structures ministérielles (Santé, Agriculture, Éducation, Planification, etc.)
      • Les structures scolaires et d’enseignement supérieur
      • Les organisations internationales (OMS, UNICEF, FAO, PAM, etc.)
      • Etc.

Pour en savoir plus…

La section Témoignages permettra au lecteur intéressé d’apprécier l’impact de la formation sur le parcours de certains diplômés des programmes de formation sous-régionaux développés au Bénin.